Mythotopia, de Martin WALLACE

Le chef d’œuvre du mois. Continuons l’approche de décembre sur le talentueux Martin Wallace ( première vue sur Discworld). Myhthotopia est assez emblématique de son travail et marque une apogée. La rencontre de plusieurs styles abordés auparavant qui trouve une réalisation dans cette création de l’univers Mythotopia : ces terres ont été brisé par la Fracture, depuis des Seigneurs féodaux tentent de rassembler le plus grand peuple ou empire. Certains marqueront l’Histoire, d’autres resteront dans l’oubli. Et il y aura Runes et Dragons.


cartes mythotopia
A quand les Wallace traduits ?

Wallace a longuement exploré des zones de l’Histoire, ici il applique cette expérience sur un monde imaginaire : le fantastique y a sa part de fabuleux. On arpente un monde pensé pour et par l’un des grands concepteurs de wargames. C’est enchanteur, c’est un tantinet épique et ça sait être boueux. Avec un concept de deck building, la liberté des stratégies à appliquer est grande, on est loin du tout en main, on applique ses propres talents de stratège, il y aura des alliances, des coups de butoirs, de l’Histoire, des revers, de l’exploration maritime, de la chasse aux bestiaux, des marchés et des miroirs magiques. Le paquet épuisé, on mélange et ça revient.


plateau de jeu mythotopia


JEU

Les joueurs débutent avec un certain nombres de Provinces, une poignée d’or et quelques cartes de bases. On joue deux cartes par tour. Nous avons des options de constructions : château pour la défense, cités pour la capacité de cartes, des routes pour unifier votre contrées. Des options d’achat d’amélioration : 16 cartes visibles sont à l’achat pour orienter la stratégie de votre paquet de cartes ( chacune offre un avantage certains dans un domaine, on sent l’expérience sur ce genre de jeu car elles sont subtiles.) Des options belliqueuses : Une guerre étant gagnée au début du tour d’un joueur, cela ouvre des perspectives d’enlisement qui va vite vous rappeler pourquoi au Moyen-Âge les guerres prenaient tant de temps à se conclure. ( le défenseur est assez avantagé).

Les types de terrains sont pris en compte : montagnes, accidentés, mer, colline. Elles jouent sur les batailles, le ravitaillement et les renforts.

mythotopia éclatéSur les sept objectifs en jeu : quatre varient sur 10 possible. Le jeu se termine lorsque 4 des 7 objectifs sont vidés de points : alors lorsque le premier dans les points joue, il met fin au début de son tour à la partie en déclarant avoir gagné.(On marque aussi des points en conquérants de province – 3 pv).


VERDICT

Les influences culturelles sont diverses, un peu celtiques, un peu grecques, bien européenne, un soupçon orientale, une germe d’Écosse et c’est marqué du sceau de Wallace, c’est du sur-mesure discret, c’est inventif, intuitif, prenant, avec des myriades de possibilités bien ancrées pour un véritable sens de développement, c’est un univers imaginaire comme je les aime, qui a jailli de l’esprit de l’auteur, d’un auteur avec suffisamment de matière pour que le tout offre une cohérence interne. Pour qu’au lieu que l’on pense « pompé sur », on dise « inspiré par », pour que les vieux baroudeurs et les nouveaux pisteurs reconnaissent ce qui fait la marque des bons jeux : « c’est neuf, c’est à explorer ». Tandis que les autres, bien trop souvent, pensent que ce vide à venir et à faire est un manque d’inspiration. Même Peter Jackson en a fini avec Tolkien.

BenJi Aux 1001 Jeux – Jeu du mois décembre 2014.


Publicités

Un avis, une suggestion, envie de participer ? C'est bienvenue :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s