Panthalos, Bernd EISENSTEIN

attaque d es titans
« L’attaque des Titans » – série japonaise populaire depuis 2013

L’horrible boîte de Panthalos cache deux choses surprenantes : un jeu récent et un jeu prenant. Le graphisme bizarroïde du titan m’évoque l’anime japonais qui cartonne actuellement : l’Attaque des Titans. À le comparer à un autre jeu de société, Panthalos serait le revers d’un Monde Oublié. La douceur mélancolique de ce dernier serait la face grecque, tandis que Panthalos plus péchu, plus rigoureux, serait le verso latin. Les lieux du jeu sont certes désignés avec des appellations grecques mais l’état d’esprit est bien romain.


symbole piècette grecqueVoici un jeu de placement avec une dimension épique, commerciale et tribale. Nos disciples commencent sur la face 2 d’1D6 ( comme les vaisseaux dans Quantum ou les ouvriers dans Praetor). Une manière intelligente de mémoriser leur expérience jusqu’à un maximum de 6 (et de redorer le blason du D6). Un jeton spécial représentera le maître. Le principe des jeux de placements : chacun son tour on pose un jeton (disciple ou maître) pour bénéficier (soit immédiatement, soit à la fin du tour) d’un avantage.

tableau explicatif panthalos english
Plateau de Panthalos. Brèves explications en anglais. C’est quand même un jeu à règles.

symbole piècette grecque La liste des lieux dans Panthalos propose un bel éventail : on emploie des artisans, on récupère de la matière première ( que les artisans peuvent manufacturer pour un meilleur rendement), on recrute de nouveaux disciples ou maître, on fait de l’agriculture pour collecter des pions actions ( cf.mécaniques en vrac), on fait du commerce maritime, du commerce en charrette plus rentable, on crée ses propres titans, on accumule des renforts, on se place en bonne position pour affronter les titans ou on se tape dans l’arène. Toutes ces opportunités amènent que les tactiques n’ont pas qu’un axe et dans nos parties les joueurs étaient plutôt focalisés sur une ou plusieurs des données suivantes : les pions actions, les dés, les renforts, les point de victoire ou les titans.


panthalos_jetons renfort
Jetons renforts. Améliore et modifie le type du titan. (ndlr : seuls les mêmes éléments s’additionnent.)

Ce petit charme désuète des dessins, franchement abominables de prime abord, me rappelle les anciens jeux que l’on peut trouver Aux 1001 Jeux ( d’où notre rubrique Vintage à laquelle je croyais d’ailleurs consacré Panthalos avant d’apprendre que c’est une nouveauté !). Ce petit côté Do it Yourself est aussi à rapprocher des boîtes pleine d’idées de Wallace.


Pas de vidéorègles pour ce jeu assez peu répandu, un américain, Radho, offre un aperçu agréable du jeu :


 

Mécaniques en Vrac :

symbole piècette grecqueL’arène donc. Super originale comme mécanique pour un jeu de placement allemand, ce qui permet de se défouler ou de souffler les habitués du genre. En effet, ce type de jeu, dit à l’allemande, est basé sur la violence indirecte, un peu comme la violence économique. Panthalos inaugure le combat de titans dans ta face : Manhattan Project avait plu pour ce mélange-là, bien que le thème du jeu soit à jeter ( Coup de blues de l’asso’ Sept.2014). Dans Panthalos, cela ménage un suspens et casse un mythe dans le jeu allemand : ce n’est pas dévastateur par contre et reste une donnée comme une autre. Loin d’un coopératif, le thème en regorge un peu, puisque s’ils sont trop puissants, les titans déclenchent la fin de partie : ceux qui auront le moins combattus contre se verront alors pénalisés.

symbole piècette grecque Les points d’actions ( des disques plats) sont au cœur du jeu. Ils permettent d’actionner ses artisans, de garder ses titans après combat…


symbole piècette grecque La bonne idée ce sont les bains (0 – Thermae) : on doit prévoir 1 tour / 2 ce que l’on fait car nos disciples vont aux Thermes se reposer : le joueur ne doit pas tout jouer dès le premier tour, et se mettre à anticiper alternativement. De rares actions évitent le relaxant des thermes, et le maître n’y va jamais.

symbole piècette grecque Mathématiquement le jeu est bien pensé : entre autre, il y a un modificateur à prendre en compte variant avec le tour de jeu : ils montent la force des titans ou l’expérience de départ des disciples recrutés… Il y aussi un système d’élémentaires : un titan est associé à une force ( air, eau, feu, terre). Il faut se battre dans cette force : les titans ennemis ou les combats dans l’arène. Dans ce cas, le maître du défenseur détermine indirectement l’élément, selon son emplacement ( chaque lieu est associé à un élément). Ces petits points de maths, lorsque bien pensés, diversifiés et dosés, font le plaisir de ces parties à l’allemande.


Verdict :

Panthalos Bernd EisensteinBernd Eisenstein m’avait très déçu avec Palmyra. Je ne connais pas ses autres jeux et Panthalos était mal parti avec le parti pris de sa boîte (Matthias Catrein). Au final, on trouve un jeu d’une belle envergure que je couple volontiers avec un Monde Oublié, deux thèmes similaires, deux jeux de placements et pourtant deux approches ludiques radicalement différentes. Ce jeu passé très inaperçu mérite bien plus qu’il n’en paraît : de beaucoup de joueurs de placements il pourrait devenir un must-have.

Aux 1001 Jeux

BenJi


Publicités

Un avis, une suggestion, envie de participer ? C'est bienvenue :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s