Le Petit Prince, Antoine BAUZA et Bruno CATHALA

Le livre, le film, le jeu de société. La pesante légèreté de l’âme trouve un belle illustration dans ce conte hors du temps, conte philosophique ou conte d’enfant, écrit à New York, dans l’air de son temps – on pense au style de Boris Vian et à la morale de Citizen Kane. L’enfance au centre, Saint Saint-Exupéry issu de la noblesse, aviateur abattu en 44, libère l’esprit du peuple de sa position privilégiée en affirmant que l’essentiel est en tous. Qu’au final il s’obtiendrait moins qu’il ne se perdrait. Ce genre de petit récit plein d’espoir français, indestructible car il contient déjà en sa gemme les désillusions de l’enfance, redonne encore plus de cœur à travers cette réadaptation de notre époque, 70 ans plus tard, où l’imaginaire est bien au centre de la vie et la préoccupation de l’enfance (et de la notre adulte) est la clé de voûte des sociétés modernes.


Le film d’animation est très audacieux : en style graphique de papier froissé le petit prince est raconté à l’intérieur d’une histoire de notre temps, se poursuivant au-delà de l’œuvre originale. C’est fait avec beaucoup d’amour et offre une relecture  créatrice du Petit Prince émouvante pour les vieux lecteurs, passionnantes pour les petits.

LE PETIT PRINCE
Originalité du matériel réversible

LE JEU EN FIN

Le jeu s’attache donc au petit prince dans le petit prince : il en garde cette créativité de la matière : le plateau est modulable, la piste en forme serpentin, l’arrivée en étoile…C’est un jeu très simple et les petits y verront un jeu de l’oie, les grands un jeu de course agréablement ficelé. Il suffit de ramasser le plus d’étoiles, de légères règles viennent inverser l’ordre des valeurs établies à l’image du conte du Petit Prince : le dernier est celui qui joue. On a un petit avion coloré qui saute sur des nuages moutonneux et une main de cartes numérotées : on ne récupère pas les cartes jouées, mais on peut en échanger avec son adversaire si on tombe sur sa case ou en trouver avec des bonus. Les bonus sont de toutes les sortes : des étoiles, des cartes de la maison du grand-père, des pions télescopes malus ou super bonus ou encore des tuiles de scénarios lorsque l’on dépasse trois point du trajet. On n’est jamais éliminé, et quoi qu’il advienne, même en rade de carte, les étoiles seront comptées.

Aux 1001 Jeux

BenJi


Publicités

Un avis, une suggestion, envie de participer ? C'est bienvenue :)

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s